Médicaments Santé

la progestérone fait elle grossir, à quoi sert-elle?

TheDigitalArtist / Pixabay
Partagez cet article

La progestérone fait elle grossir ou fait maigrir?

Quand vous pensez à la progestérone, la plupart d’entre nous sont conditionnés à penser qu’il provoque une perte de poids.

Mais la vérité est que la progestérone peut causer une perte de poids et un gain de poids, selon la situation de qui l’utilise.

Non seulement cela, mais comment prendre de la progestérone et à quelle dose peut déterminer si cela aide à perdre du poids ou à prendre du poids.

Apprenez à utiliser correctement la progestérone dans ce post. Les

Progestérone et votre poids

Des niveaux sains et normaux d’oestrogène et de progestérone sont requis pour qu’une femme maintienne un poids normal.

Le problème vient de la compréhension de cet équilibre et comment y parvenir en utilisant des suppléments et des crèmes.

Vous pouvez penser à l’œstrogène (y compris l’œstrone, l’œstradiol et l’œstriol) comme hormones de croissance.

Les œstrogènes font grossir vos cellules, que ce soit vos cellules graisseuses, vos cellules utérines ou votre tissu mammaire.

La progestérone, d’autre part, aide à contrecarrer ces effets de l’œstrogène .

De cette façon, la progestérone est un moyen naturel que votre corps équilibre les niveaux d’œstrogène.

Donc, même si la plupart des femmes prennent du poids pendant leur cycle menstruel, ce poids est perdu une fois que vos hormones se sont éteintes.

Alors, comment le poids s’inscrit dans cette image?

Ce que je viens de décrire est la façon dont le système est SUPPOSÉ pour fonctionner, mais cela ne signifie pas que cela fonctionne de cette façon chez chaque personne.

La plupart des femmes (au moins aux États-Unis) ont des problèmes avec trop peu de progestérone et trop d’œstrogènes.

Il en résulte un déséquilibre connu sous le nom de dominance œstrogénique, ce qui signifie que vous avez trop d’œstrogènes par rapport à la progestérone.

La plupart des femmes savent si elles entrent dans cette catégorie parce qu’elles présentent des symptômes comme ceux-ci:

  • Histoire de l’endométriose
  • Histoire de la maladie fibrokystique du sein
  • Histoire de PMS ou PMDD
  • Dépression sévère ou anxiété autour de la menstruation
  • Gain de poids perpétuel entourant la menstruation
  • L’acné hormonale qui change avec votre cycle menstruel
  • L’histoire des migraines liées à vos hormones
  • Tendresse des seins, crampes menstruelles abondantes ou sautes d’humeur

Si vous tombez dans l’une des catégories ci-dessus alors les chances sont élevées qui ont en effet un déséquilibre de l’œstrogène à la progestérone dans votre corps.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur la façon de traiter ces symptômes en utilisant des suppléments dans ce post . Les

Cela signifie-t-il que vous devriez prendre automatiquement de la progestérone pour équilibrer l’œstrogène?

Pas nécessairement, et c’est ce qui met les gens dans le pétrin.

La réponse à haute teneur en œstrogènes n’est pas d’augmenter considérablement votre niveau de progestérone.

En fait, prendre de la progestérone si vous avez des niveaux normaux de progestérone est ce qui provoque le gain de poids chez de nombreuses personnes.

Un autre facteur important concerne la prise de progestérone et la quantité de progestérone que vous prendrez (plus de détails ci-dessous).

Vous devez considérer que chaque personne

La plupart du gain de poids de la progestérone provient de doses excessives ou élevées.

Mais comment savez-vous si vous obtenez trop de progestérone?

Suivez les symptômes! Les

Les symptômes de l’excès de progestérone dans votre corps :

  • Les fluctuations de poids(généralement un léger  gain de poids de 5 à 10 livres)
  • Somnolence
  • Sentiment déprimé mais pas de dépression manifeste
  • Léger vertige
  • Se réveiller groggy ou « sur le bord »
  • Ballonnements
  • Sens de l’instabilité physique
  • Sentiment de sensation de rotation
  • Inconfort ou douleur dans les jambes
  • Rétention d’eau
  • Anxiété ou juste se sentir « tendu »
  • Changements de la libido(habituellement diminution de la libido)
  • Ne pas se sentir comme vous

Ces symptômes indiquent que vous avez trop de progestérone dans votre corps, et si vous prenez de la progestérone et éprouvez ces symptômes, alors il est probable que vous preniez du poids.

Ce gain de poids peut provenir de la dose que vous prenez, COMMENT vous prenez le médicament ou la fréquence à laquelle vous prenez de la progestérone.

Cela ne signifie pas nécessairement que vous devez arrêter de prendre le médicament dès que possible. Les

Jetons un coup d’œil à la façon de s’assurer que vous prenez correctement la progestérone:

Comment prenez-vous la progestérone?

Rappelez-vous qu’il n’y a vraiment que deux façons d’utiliser la progestérone:

  • Crème de progestérone bio identique
  • Progestérone orale bio identique (Prometrium)

Vous ne devriez pas confondre ces types de progestérone avec des formes pharmaceutiques synthétiques ou faux de progestérone que la plupart des médecins prescrivent.

Les deux

Les compagnies pharmaceutiques n’aiment pas fabriquer des hormones bio-identiques parce qu’elles ne peuvent pas breveter le médicament et qu’elles ne peuvent donc pas gagner beaucoup d’argent.

Au lieu de cela, ils modifient légèrement la molécule de progestérone et l’apposent sur un nouveau nom.

Mais vous voulez rester loin de ces types de progestérones (appelées progestatifs ou progestagines) car ils ne sont pas métabolisés de la même manière que la progestérone normale.

Ces types de progestérones synthétiques et faux sont responsables de beaucoup de gain de poids que beaucoup de gens connaissent aussi bien. Les

En fait, des études ont montré que la plupart des femmes gagnent jusqu’à 5 kilos en prenant des progestatifs seulement des médicaments de contrôle des naissances .

Donc, nous savons qu’il est hors de question de prendre de la progestérone synthétique et fausse, mais qu’en est-il de prendre des pilules de progestérone bio identiques? Est-ce OK?

Autant que possible, il est toujours préférable d’imiter la nature lorsque vous remplacez les hormones.

Pour la progestérone, cela signifie ce qui suit:

  • Faire en sorte que toute progestérone que vous prenez contourne le premier métabolisme du foie (normalement la progestérone est sécrétée directement dans votre circulation sanguine) -> ceci signifie la préférence sur les crèmes / gels au lieu de la progestérone orale
  • Prenant de la progestérone quand il serait naturellement élevé pendant le cycle menstruel (au cours des 2 dernières semaines ou de la phase lutéale)
  • Éviter les formulations synthétiques de progestérone (utiliser uniquement des formes bio identiques)
  • Prendre seulement assez de progestérone pour VOTRE corps (la dose dont chaque personne a besoin sera différente)

Si vous ne respectez pas ces directives, même si vous prenez de la progestérone bio-identique, il est possible que votre dose soit trop élevée ou que vous preniez le mauvais traitement.

Il est important de discuter de ces nuances, car il se peut que la progestérone ne soit pas votre problème, mais plutôt la façon dont vous le prenez.

Les

Nous allons voir en détail comment utiliser la progestérone ci-dessous, mais pour l’instant, parlons de qui devrait sérieusement envisager d’utiliser la progestérone pour la perte de poids.

Qui devrait utiliser la progestérone pour la perte de poids:

#1. Patients avec des niveaux de progestérone sériques faibles

Cela devrait aller sans dire, mais si vous avez de la progestérone faible, alors vous êtes un excellent candidat pour la thérapie de remplacement de la progestérone.

Tant que vous utilisez un traitement de progestérone bio identique avec une application transdermique, à la bonne dose, il y a très peu de chances que vous ayez des conséquences négatives comme un gain de poids.

Mais comment savez-vous si vous avez une faible progestérone?

En fait, il est assez facile de tester vos taux sanguins de progestérone. Tout ce que vous devez faire est de demander à votre médecin un test sanguin «progestérone sérique».

Assurez-vous d’être testé les jours 19-21 de votre cycle menstruel (en supposant un cycle de 28 jours).

Si votre taux de progestérone sérique est bas lorsque vous testez ces jours-ci, vous ne risquez probablement pas de créer de la progestérone ASSEZ ou vous avez des cycles anovulatoires. Les

C’est aussi là que les choses commencent à devenir intéressantes:

Les niveaux de progestérone tombent de façon spectaculaire pendant la ménopause (après l’arrêt de l’ovulation), mais ce que vous n’avez peut-être pas réalisé est que la progestérone réduit naturellement autour de 35 ans.

L’œstrogène et la progestérone diminuent à peu près à ce moment, mais la progestérone diminue plus rapidement.

Ce processus laisse une concentration relativement élevée d’œstrogène par rapport à la progestérone et c’est pourquoi de nombreuses femmes commencent à souffrir des symptômes de la dominance d’oestrogène.

À partir de 35 ans, vous pouvez envisager d’utiliser de la progestérone si vos taux sont bas.

# 2. Les femmes qui sont ménopausées

La deuxième raison d’utiliser la progestérone est due à une insuffisance de la ménopause.

Une fois qu’une femme atteint la ménopause (que ce soit par des produits chimiques, l’hystérectomie ou le cours du temps), elle n’ovule plus.

Parce que l’ovulation est la plus grande source de progestérone chez les femmes, la réduction de l’ovulation se traduit presque toujours par des niveaux de progestérone TRÈS faibles.

Il convient de souligner ici que vous pouvez tomber en ménopause tôt si vous subissez un retrait de vos ovaires en raison d’une intervention chirurgicale, ou si vous prenez certains médicaments (comme ceux pour le cancer du sein).

Ces deux conditions créent un syndrome de la ménopause précoce qui se traduit par des niveaux de progestérone quasi nul. Les

Le problème avec la ménopause est que, bien que les niveaux de progestérone chutent à presque zéro, les œstrogènes ne suivent pas toujours cette tendance.

Pourquoi?

Parce que votre corps peut prendre des androgènes (DHEA et testostérone) et les transformer en œstrogène supplémentaire à travers vos cellules graisseuses.

Ce processus est connu comme l’ aromatisation et il se produit chez les hommes et les femmes. Les

Cela crée un scénario très intéressant et gênant chez de nombreuses femmes ménopausées:

S’ils ont des graisses supplémentaires sur leur corps, ils peuvent créer beaucoup plus d’œstrogène que la normale alors qu’ils ont pratiquement zéro progestérone.

Cela peut, en partie, aider à expliquer pourquoi les femmes ménopausées ont tendance à prendre du poids (en moyenne environ 15 livres).

La ligne de fond?

Si vous êtes ménopausée, vous pouvez presque garantir que votre niveau de progestérone est très faible et le remplacement de ces niveaux faibles peut aider à perdre du poids. Les

# 3. Les femmes avec la dominance d’oestrogène devraient le considérer

Nous avons parlé de cette idée d’avoir trop d’œstrogènes pendant la ménopause, mais qu’en est-il des autres femmes? Traitent-ils du même problème?

Et la réponse est oui.

Les conditions suivantes peuvent entraîner un excès d’œstrogènes et de faibles niveaux de progestérone:

Ces conditions conduisent à un scénario où les niveaux d’œstrogène restent élevés alors que les niveaux de progestérone peuvent être artificiellement inférieurs à la normale.

Les femmes qui tombent dans l’une de ces catégories peuvent bénéficier de l’utilisation de la progestérone en supposant que leurs niveaux sont faibles.

Vous pourriez également remarquer que beaucoup de ces conditions sont associées à un gain de poids sous une forme ou une autre.

L’utilisation de progestérone dans ce cadre peut finalement aider à perdre du poids, mais ne comptez pas sur elle.

N’oubliez pas de vérifier votre taux de progestérone sérique avant de compléter, car les taux sériques de progestérone (même dans ces conditions) peuvent parfois être normaux ou élevés.

Il est possible d’avoir plus d’une anomalie hormonale à la fois. Les

# 4. Les femmes atteintes d’hypothyroïdie devraient envisager d’utiliser la crème de progestérone

Suivant sur la liste vaut la peine de mentionner une deuxième fois:

Femmes souffrant d’hypothyroïdie.

Pourquoi?

Tout d’abord l’hypothyroïdie est très commun et pire que cela, il est mal diagnostiqué par de nombreux médecins.

Cela crée un scénario où de nombreuses femmes se promènent avec l’hypothyroïdie et la faible progestérone sans même le savoir.

En outre, l’hormone thyroïdienne joue un rôle particulier en aidant à maintenir des niveaux normaux de progestérone et une ovulation normale.

L’hormone thyroïdienne basse entraîne une diminution de l’ovulation et donc une diminution de la progestérone.

Cette relation aide à expliquer pourquoi les femmes atteintes d’hypothyroïdie souffrent d’infertilité et de difficultés à maintenir leur grossesse jusqu’à ce qu’elles soient traitées. Les

Vous pouvez voir la liste complète des symptômes de la thyroïde dans ce post où vous pouvez également apprendre à être correctement testé . Les

# 5. Femmes souffrant de fatigue intense ou de fatigue surrénalienne

Enfin, il existe un lien étroit entre le cortisol, le stress et la progestérone.

Le thème unificateur ici est que ces hormones interagissent tous les uns avec les autres et doivent donc être considérés si vous avez un déséquilibre hormonal dans votre corps.

Le lien entre le stress et la progestérone est sinistre, car il est souvent ignoré ou manqué.

Des niveaux élevés de stress conduisent à des niveaux élevés de cortisol.

Comme vous pouvez le voir sur le diagramme ci-dessous, le cortisol a un impact sur plusieurs systèmes de votre corps (à peu près toutes les cellules):

métabolisme du cortisol et fonction

Cet impact s’étend à vos hormones sexuelles comme la progestérone et les œstrogènes.

Des niveaux plus élevés de cortisol peuvent initialement stimuler des niveaux élevés de progestérone (conduisant à un gain de poids), et si le stress est maintenu, il peut finalement conduire à de faibles niveaux de progestérone . Les

Vous avez vu cette relation en jeu si votre cycle a déjà été retardé ou modifié en raison de niveaux de stress élevés (problèmes relationnels, finales à l’école, etc.).

Le point est de s’assurer que vous adressez vos surrénales avec certains suppléments qui peuvent améliorer considérablement vos niveaux de progestérone.

Vous pouvez trouver comment traiter vos glandes surrénales et réduire les niveaux de stress dans ce guide .

Crème vs progestérone orale (Prometrium)

Si vous décidez d’utiliser la progestérone (parce que vous tombez dans les catégories énumérées ci-dessus), il y a 2 options pour vous qui sont bio identiques.

Votre défaut devrait être d’utiliser la crème d’abord, puis faire un essai de la progestérone orale si la crème échoue (certaines personnes n’absorbent pas aussi bien que d’autres).

Qui devrait utiliser la crème de progestérone:

  • Ceux qui n’ont pas essayé la progestérone auparavant
  • Ceux qui ne tolèrent pas la crème ou qui ont du mal à trouver leur dose optimale
  • Ceux qui ne peuvent pas trouver un médecin prêt à leur prescrire de la progestérone orale
  • * Note: La crème de progestérone peut être achetée au comptoir sans ordonnance, mais la progestérone orale nécessite une ordonnance. 

Comment compléter avec de la progestérone bio-identique

Comment utiliser
  • Si vous avez vos règles : Utilisez 20-40 mg par jour les jours 14-28 de votre cycle (la deuxième moitié du mois)
  • Si à la ménopause : vous pouvez utiliser 20-40mg par jour, soit 6 jours par semaine (avec repos le 7ème) ou 26-28 jours par mois (avec 1-3 jours de repos par mois)
  • Assurez-vous de surveiller vos symptômes pendant l’utilisation et cessez d’utiliser si vous éprouvez des effets secondaires négatifs
  • Discuter de l’utilisation d’hormones bio identiques avec votre médecin
Ma marque et produit recommandés:

Votre prochaine option est d’utiliser la progestérone orale qui vient en tant que prometrium de marque.

Le problème avec l’utilisation de la progestérone orale est qu’il n’est pas métabolisé de la même façon que la crème de progestérone trans dermique.

Le métabolisme de la progestérone par voie orale entraîne des taux élevés de prégnanedion, ce qui n’est pas normal pour le corps.

Cela dit, certaines femmes bénéficient énormément de formulations orales de progestérone. Les

Qui devrait utiliser la progestérone orale?

  • Ceux qui ont échoué la crème de progestérone
  • Ceux qui ont besoin de très petites doses de progestérone
  • Les femmes qui oublient d’utiliser quotidiennement la crème de progestérone
  • Les femmes qui utilisent également plusieurs autres hormones trans dermiques
  • Les femmes qui souffrent d’insomnie

Rappelez-vous, si vous avez besoin d’utiliser de la progestérone orale, assurez-vous que vous obtenez une progestérone bio identique (prometrium) et pas une progestérone synthétique.

Retour à toi

La progestérone, en fonction de la façon dont elle est utilisée, peut entraîner une perte de poids ou un gain de poids.

Le problème avec l’utilisation de progestérone est que vous devez utiliser le bon type, la bonne dose et l’utiliser de la bonne façon (préférence sur une crème ou une application transdermique).

Si vous suivez ces instructions, et ne l’utilisez que lorsque cela est nécessaire, vous bénéficierez énormément de son utilisation.

Maintenant, je veux avoir de vos nouvelles:

Utilisez-vous la progestérone? Est-ce qu’il vous aide à perdre du poids?

A-t-il causé un gain de poids?

Partagez votre histoire et laissez vos commentaires ci-dessous!

A propos de l'auteur

Julie

Julie

Ajouter Commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

À VOIR AUSSI

Catégories